CéMAVIE

La reconstruction clitoridienne en vidéo !

Un document exceptionnel réalisé par l'équipe de CéMaVie :

CéMAVIE...

Cemavie

voir la page http://www.stpierre-bru.be/fr/service/gyneco/cemavie.html

Chef de service | Pr Serge ROZENBERG

Gynécologue responsable | Dr Martin CAILLET

Sage-femme | Fabienne RICHARD

Sexologue | Cendrine VANDERHOEVEN

Psychologue | Sonia ZEGHLI

 

Le CeMAViE ou Centre Médical d'Aide aux Victimes de l'Excision est une structure d'accueil destinée à la prise en charge des complications somatiques et psychologiques des mutilations génitales féminines (MGF).

Les mutilations génitales féminines constituent une atteinte aux droits humains et à la santé mentale et physique des femmes.

CeMAViE est sous le Haut Patronage de Sa Majesté la Reine.

Qu'est-ce que l'excision ?

Les mutilations génitales féminines (MGF) ou excision sont définies comme 
« toutes les interventions aboutissant à une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou toute autre mutilation des organes génitaux féminins pratiquée pour des raisons culturelles ou religieuses ou autres et non à des fins thérapeutiques » (OMS, 1997)

Quelles sont les conséquences de l'excision :

Les mutilations génitales féminines peuvent avoir des répercussions majeures sur la vie des femmes.

Parmi celles-ci on distingue les conséquences immédiates (hémorragie, infection, traumatisme psychologique, décès) des conséquences à moyen et long termes (douleurs, troubles de la sexualité, infections à répétition et complications lors de l'accouchement).

Combien y a-t-il de femmes excisées ?

Selon l'UNICEF, plus de 125 millions de femmes dans le monde auraient subi des Mutilations Génitales Féminines (MGF). Selon le parlement européen, 500.000 femmes excisées et 180.000 filles à risque de l'être vivraient en Europe.

En Belgique, on estime à 48.092 le nombre de femmes originaires d'un pays où l'excision est pratiquée. Parmi celles-ci, 13.112 sont très probablement excisées et 4.084 risque de l'être (estimations au 31 décembre 2012, étude SPF Santé Publique).

La prise charge par CeMAViE :

La thérapeutique est basée sur une approche pluridisciplinaire à la fois sexologique, psychologique et médico-chirurgicale. Ce type de pratique intégrée offre aux patientes la meilleure garantie de voir aborder toutes les facettes de leur problématique. Le but étant d'apporter aux femmes concernées des solutions adaptées et durables.

Depuis le premier mars 2014 la prise en charge est intégralement remboursée par la mutuelle, y compris la reconstruction clitoridienne.

Traitement chirurgical des Mutilations Génitales Féminines.

La plupart des interventions chirurgicales en relation avec les MGF concernent la désinfibulation. Elle consiste en la séparation des grandes lèvres lorsque celles-ci ont été suturées volontairement lors de l'excision. La résection de kystes vulvaires incommodes et/ou douloureux est également réalisée.

La chirurgie de reconstruction du clitoris peut également être proposée dans certaines situations particulières.

La reconstruction du clitoris :

Ce geste chirurgical consiste à extérioriser la partie résiduelle du clitoris.

Cette intervention à été démontrée efficace pour restituer l'intégrité corporelle de la patiente quand celle-ci en éprouve le besoin.
Dans certains cas, la fonction clitoridienne peut également être restaurée.
La capacité pour la femme d'atteindre l'orgasme n'est cependant pas garantie.

L'indication de l'intervention est discutée avec la patiente de manière approfondie mais aussi examinée collégialement par l'équipe lors de réunions pluridisciplinaires.

 

Contact :

 

Rendez-vous 
Tel +32(0)2 506 70 91
De 8h à 17h 
(sauf lundi et jeudi jusque 18h)

cemavie@stpierre-bru.be

CHU Saint-Pierre
Site César De Paepe
Rue des Alexiens 11-13
1000 Bruxelles

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau