Des livres en rapport avec les MGF

Il existe assez bien de livres traitant des MGF

Dans cette rubrique nous dressons une liste, non exaustive, de livres qui nous semblent intéressants à lire et qui traitent des MGF avec parfois des commentaires, ces livres sont classés de façon tout à fait aléatoire, il n'y a pas de degrés d'importance ni de "maîtres-choix".

Les visiteurs(euses) du site sont invité(e)s à exprimer leur(s) avis via la partie "commentaires" en bas de page, ils(elles) peuvent, là aussi, nous faire part de titres de livres qu'ils ou elles ont lu et conseillent aux autres personnes visitant le site.

Nos ami(e)s du GAMS ont leurs propres éditions s'adressant le plus souvent aux "professionnel(le)s" de la santé, du social, de la justice... mais que n'importe qui peut lire et comprendre, comme c'est le cas de la plupart des sympathisant(e)s de notre collectif !

Alors on vous donne le lien de la page du site du GAMS pour découvrir ces intéressants ouvrages et comment vous les procurer : clic sur http://gams.be/ressources-2/publications/

NEW ! Ici nous vous proposons de lire une partie du livre de Hubert Prolongeau qu'il consacre à Pierre Foldès : "Victoire sur l'excision" en cliquant sur le lien : https://books.google.be/books?id=EjM8BAAAQBAJ&pg=PT119&lpg=PT119&dq=Exciseuses&source=bl&ots=R3qTaZcJ9w&sig=s9ruwIyRAdDK3bCcWRLT3XnvJw0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjW_7TZ7aHTAhWrLMAKHXLADas4ChDoAQhPMAg#v=onepage&q=Exciseuses&f=false​

NEW ! Un document vraiment exceptionnel car ce livre a été écrit en 1937 par Annie de Villeneuve à la Société des Africanistes clic sur "Etude sur une coutume en Somalie : les femmes cousues"

Un livre contre l'excision destiné aux Imams, c'est à Djibouti, l'article date de 2012 du journal Saphir News

Le tout nouveau livre de Halimata FOFANA, cliquer sur son titre "Mariama, l'écorchée vive" pour découvrir un long article de TV5Monde "Terriennes" du 13 octobre 2016 la concernant

 

Un article du Figaro-Madame datant de mai 2016 :

http://madame.lefigaro.fr/celebrites/excision-viol-mariages-forces-deux-auteures-africaines-brisent-les-tabous-230516-114065

NEW ! DES FEMMES ET DES OMELETTES - AWABA - Abidjan

044f6e810f443a0fb80cbaed2f2c066d l

"Dix-neuf nouvelles qui parlent de vous et de votre entourage"

Excision, drogue, superstition: « Des femmes et des omelettes » d’AWABA

L’excision, la drogue, la superstition, la problématique des enfants abusés sexuellement et la répression judiciaire des pédophiles… autant de thèmes que l’écrivaine Awaba développe dans son deuxième recueil de nouvelles intitulé «Des femmes et des omelettes ».

A travers 19 nouvelles, l’auteure, nous donne à déguster des histoires certes inspirées de faits de sociétés mais qui ont l’originalité d’être narrées dans un style simple, aéré, truffées de scènes d’humour pour certaines. De la nouvelle « Sur la tête de mon père » (pp. 7 à 20) qui aborde le sujet de la drogue, à la nouvelle « Mon tonton gâté » (pp. 97 à 108) parlant des enfants abusés sexuellement en passant par « Mon époux, sans voie » traitant des conséquences de l’excision sur la vie conjugale de la jeune femme, le livre d’Awaba est une véritable autopsie de la société humaine en général et africaine en particulier.

On retrouvera abordé dans la nouvelle « Mon fils a des relations très net » (pp.109 à 112), la délicate question de l’autorité parentale et la relation parents-enfants au prisme des réseaux sociaux tels que facebook. C’est donc à juste titre qu’il porte comme sous-titre «Dix-neuf nouvelles qui parlent de vous et de votre entourage ».

Cette vue panoramique des relations humaines et sociales, le tout rendu dans un style plaisant et simple, avec des histoires qui respectent à merveille les caractéristiques d’une nouvelle réussie : rapidité, concision, chute brusque. Laissant le lecteur à son imagination ! Assurément, un livre à s’offrir et à offrir !

AWABA, Des femmes et des omelettes, Abidjan, Editions Tabala, 2016, 219 p.

SOSSIEHI Roche

Source: Femme d'Afrique

LA COUPURE - Christine CABANE

1 Le livre de Christine Cabane apporte un regard neuf sur une thématique sensible : l'excision. À travers une écriture vivante sous forme de récit de voyage, le lecteur est amené à cheminer entre des rationalités différentes, entre le Mali et la France, suivant l'auteure dans son questionnement. Evitant les pièges de l‘émotion ou du militantisme que soulève inévitablement ce sujet, elle n’élude pas cependant ces dimensions mais les situe dans un contexte beaucoup plus large, montrant la complexité de cette question et les dangers de ne la voir abordée que sous un seul angle. Ainsi sa démarche se situe-t-elle sur le plan d'une anthropologie engagée. Pour que des pratiques changent, il importe d'en questionner auparavant le sens ; elles ne peuvent évoluer que de l'intérieur des sociétés où elles existent.

La coupure

2 La première partie du voyage se situe en Afrique, au Mali, un pays où l'excision est encore largement pratiquée dans certaines ethnies. Alternant découverte du pays et dialogues avec un anthropologue malien, nous découvrons la place qu’occupe l’excision au sein de la société malienne actuelle. La thématique concerne les rapports au corps, l’éducation, les rapports de genre, les rôles intergénérationnels, l’organisation sociale, la santé, la migration, etc. L’intrication de tous ces éléments au sein de la société est analysée selon une approche anthropologique très bien documentée et intégrée dans le récit.

3 La question de la protection de l’enfance y est cruciale et la notion de « bien de l’enfant » est interrogée avec de multiples allers-retours. La pratique coutumière de l’excision au Mali est exercée pour le « bien de l’enfant », pour que la fille soit intégrée dans la communauté, qu’elle ne reste pas « bilakoro », c'est-à-dire « impure » et exclue du groupe social. En France, pour le même « bien de l’enfant », cette pratique est condamnée par la loi…

4 Cette question est abordée dans le cadre de la société malienne contemporaine en pleine mutation. Les aspects juridiques, médicaux, politiques, internationaux apparaissent clairement dans toute leur intrication.

5 Dans la deuxième partie, nous sommes en France, pour nous rendre compte que parler d'excision n'est pas facile et reste un sujet entouré de méfiance… Les combats menés ici au sein d'associations rejoignent ceux de là-bas. La possibilité de reconstruction clitoridienne proposée aux femmes représente pour beaucoup, au-delà de la résolution de problèmes médicaux et sexuels, le passage vers une nouvelle identité de femme plus conforme à la norme, en vigueur dans notre société. Cette nouvelle réalité relance à nouveau le débat. Il apparaît qu'ici, le sens de cette « pratique de là-bas » ne soit pas questionné et que seuls les aspects touchant à la protection de l'enfance et à la prévention médicale soient pris en compte. L'auteure questionne alors la société française et les nouvelles lois en matière de protection de l'enfance et d'immigration, laissant apparaître dans les interstices quelques « incohérences » dans lesquelles se débattent les acteurs en matière de protection de l'enfance.

6 En résumé, il s’agit d’un livre important tout en étant engagé et dépassionné, et qui devrait trouver toute sa place dans le cadre d'un dialogue entre les cultures et être très utile à tous ceux qui veulent œuvrer pour la disparition de l’excision au plus près des populations concernées.

Livre senegal

Une analyse de la société Sénégalaise

http://www.lesoleil.sn/actualites/item/68377-excision-mariage-d-enfants-et-droits-sexuels-un-livre-analyse-ces-maux-qui-gangrenent-la-societe-senegalaise.html

LE COUTEAU BRULANT

de Hamitraoré : Une arme de combat contre l'excision

clic sur :

http://news.abidjan.net/h/451078.html​

---------------------------------------------

ENTIERE

ou LA REPARATION DE L'EXCISION

de Marie-Noëlle ARRAS (2008)

clic sur

http://www.africultures.com/php/?nav=livre&no=10649​

-----------------------------------------------

Un article du magazine "COSMOPOLITAN"

daté du 21 juin 2016

CLIC sur

Benoîte Groult meurt à 96 ans après avoir combattu l'excision

------------------------------

France-Culture présente le premier

roman de Fatoumata Keita (Mali)

le 9 avril 2016

clic sur son titre :

"SOUS FER"

------------------------

Aux éditions l'Harmattan

une apologie de Hawa Greou

clic sur le titre :

Revisiter l'excision

-----------------------

Encore chez l'Harmattan !

l'expérience de l'excision en textes et contextes par Chantal ZABUS

cliquez sur le titre :

Entre Foi, Lois et Droits

--------------------

NEW ! Un article du journal Le Monde

cliquer sur :

Fatoumata Keïta; écrivaine de deux mondes

Un beau livre idéal pour les enfants

MON DESTIN ENTRE LES MAINS DE MON PÈRE

Avec le soutien de Frédéric Maes, Patrick Michel et une illustration de Anne Ponslet, les Editions du Collectif Alpha ont publié le tome I de Khadidiatou Diallo:, Présidente-fondatrice du GAMS Belgique "Mon destin entre les mains de mon père" qui traite de mariages forcés et des pratiques traditionnelles néfastes à la santé.

Ressource mon destin cover 300x271

BD : UN TOUT PETIT BOUT D'ELLES

Alog17

Tout savoir sur cette BD :

CLIC ICI

LA VOIX DES FEMMES

Cougny voix de femmes

A propos des violences faites aux femmes y compris les MGF.

Cougny nath

Nathalie COUGNY

Tout savoir sur ce livre :

CLIC ICI

L'INFIBULATION EN MILIEU SOMALI ET EN NUBIE

de Robert Hazel et Mohamed Mohamed Abdi

Editions de la Maison des Sciences et de l'Homme

Paris 2007 - 629 Pages

Ce livre aborde sans a priori un sujet controversé : les "mutilations génitales féminines" en Afrique.

Conjuguant l’ethnographie, l’analyse culturelle, l’anthropologie comparative et intégrant des données linguistiques et historiques, il porte avant tout sur l’infibulation, la forme la plus "cruelle" de mutilation génitale féminine. Aucun des aspects de la question : effets sur la vie reproductive et le bien-être psychologique, théories mises en avant, etc., n’est négligé.

En Occident, l'infibulation passe pour un "crime contre la femme". Ce jugement expéditif va à l’encontre de l’expérience des femmes somali et autres, celles-là même qui sont porteuses du mystère de cette pratique. Cette pratique faisait partie des choses auxquelles on croyait, qu’on faisait et dont on parlait peu. Les représentations masculines s’écartaient d’ailleurs assez de ce qu’en disaient les femmes. Comme cette pratique ancienne relève de l’univers séparé des femmes, il vaut mieux se fier à leurs intuitions. On constate ainsi qu’infibulation rime avec fécondité. Sans la conviction d’un gain de fertilité, jamais des générations de femmes ne se seraient infligé de tels tourments. La mise en évidence et l’élucidation des liens culturellement établis dans la Corne de l’Afrique entre infibulation et fécondité constituent le cœur de cet ouvrage. Cet effort d’explication scientifique devrait faciliter le travail social de démystification dans les communautés concernées.

REBELLE

Roman de Fatou Keita (Côte d'Ivoire)

Nlles éditions Ivoiriennes 1998 171 pages

Rebelle fkeita

Poignant.

La force de ce roman réside dans le sujet même.

C'est la première fois que femme dénonce ce fléau qui infligé aux filles sur le vieux continent : l'excision.
C'est l'histoire de Malimouna, le personnage principal, qui à l'age de passer devant l'exciseuse, décide de s'enfuir.

Elle refuse cette ablation d'une partie d'elle... et de fait, décide pour sa vie.
Cela la mènera en France, dans un mariage au début heureux et à la fin gâché... vers le combat pour le droit des femmes.

Difficile d'aborder un tel sujet, tant on sait qu'il est sensible.
Mais la plume n'est-elle pas là pour dénoncer des pratique séculaires, dont on ne trouve aucune justification ?

Rebelle a été le 1er roman de cette auteure prolifique, qui enchante l'enfance aux travers de contes et autres histoires pour les tous petits.

On y fait un plongeon et n'en sort qu'à la fin. L'histoire est soutenue, bien romancée et probante. L'on suit aisément Malimouna dans son combat de femme.

Et que dire d’autre ? Bravo à Fatou KEITA qui de sa Côte d'Ivoire a osé.

Nouveautés...

Le Pellerin. Juliette raconte ses combats,

de l'excision à la religion

Un article de Ouest France daté du 8 septembre 2016

Cliquer ICI

------------------------------------

Un livre de Mona Eltahawy aux éditions Belfond

FOULARDS ET HYMENS

Pourquoi le Moyen Orient doit faire sa

révolution sexuelle

CLIC ICI

------------------

LA GAZELLE ET LES EXCISEUSES

Gazelle

Christian Mambou
Encres Noires 

Ayite, une adolescente promise en mariage à un vieux polygame, décide, à la veille de son excision et avec le soutien de sa mère de prendre la fuite. Cependant, les notables du village, pour qui une telle dérobade représente une offense aux règles de la communauté et à la mémoire des ancêtres, ne l'entendent pas de cette oreille. S'organise alors une longue traque contre la fugitive. Dans un mélange d'intrigue et de coutumes locales, l'histoire émouvante d'Ayite, pose le problème complexe de l'excision ou même celui de la survie d'une culture et de l'identité d'un peuple.


ISBN : 2-7475-6236-0 • avril 2004 • 172 pages 

Clitorisation

CLITORISATION DE LA FILLE MUSHI : ANTITHÈSE DE LA MUTILATION GÉNITALE FÉMININE

Ntanda Nkingi Nkere
Études africaines
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATIONSANTÉ, MÉDECINE AFRIQUE NOIRE République Démocratique du Congo 
 

Ici le débat est focalisé sur les mutilations génitales féminines, MGF, comme pratiques culturelles initiatiques et identitaires encore prévalantes en Afrique et dans d'autres parties du monde. Dans ce contexte, la « clitorisation », qui consiste dans le prolongement volontaire et personnel du clitoris en vue de le rendre plus long et propre à faciliter, selon les Bashi, la libido et la conception, devient une antithèse de la MGF. Cette clitorisation consiste en une sorte de sacralisation du corps de la femme.

Editions L'Harmatan

------------------------------

Nura Abdi : LARMES DE SABLE - 2004 - Editions de l'Archipel

Nura abdi 2 

Nura Abdi est née en 1974 en Somalie, dans une famille de commerçants plutôt aisée. À 4 ans, elle a subi, derrière la maison familiale, en compagnie de ses soeurs, le douloureux rituel de l’excision, « par mesure de purification ». Depuis ce jour, elle refoule l’existence de son sexe et son identité de femme. 
En Somalie, 98 % des filles sont excisées. Aussi Nura, dont toutes les amies ont subi le même sort, finit-elle par considérer cette mutilation comme une fatalité. Cependant, les événements tragiques qui déciment son pays la poussent à quitter l’Afrique. À 18 ans, elle arrive en Allemagne. C’est là qu’elle prend conscience de sa différence. Comment apprendre à supporter ce corps mutilé qui la fait tant souffrir ? Sera-t-elle jamais capable d’aimer un homme ? 
Si son livre est un plaidoyer contre l’excision, Nura Abdi y raconte également son enfance heureuse en Afrique, au coeur de paysages magnifiques. Elle relate son arrivée brutale en Europe, où elle dut accepter les travaux les plus pénibles. Une expérience poignante, qui n’empêche pas Nura de s’adresser au lecteur avec humour.

Révélée - roman de Christiane Schmits

518576454

En savoir plus sur le livre de notre amie Christiane via son blog :

clic sur Révélée

Christiane a écrit ce livre en 2008 et l'a publié à compte d'auteur en 2011, ella a présenté son livre et son expérience africaine lors d'un cours en classe de Santé Publique des élèves de Chris Paulis, professeure d'Anthropologie à l'ULg, elle l'a aussi diffusé lors de la Journée Internationale Tolérance Zéro aux MGF au Théâtre le Moderne à Liège en 2012.

Khady Koita : Mutilée

Mutilee

Biographie : 

Khady Koita est née en 1959 au Sénégal.
Confiée à sa grand-mère dès son tout jeune âge, elle a grandi dans la région de Thiès. Excisée à l'âge de 7 ans et mariée à 16, elle va connaître une vie difficile avec son mari qui a émigré en France, lui fait de nombreux enfants et la bat. Elle finit par divorcer et depuis les années 1980, milite activement pour le GAMS, une assossiation laïque et apolitique luttant contre l'excision et les pratiques traditionnelles contraires à l'épanouissement des Africaines d'aujourd'hui. 

Voir cette interview de l'auteure de ce livre sur INA.fr/ Clic ICI

 

REGARD SUR L'EXCISION

 

"Un sourire nouveau sur un corps acceptable, le mien."

de Virginie BRINKEN

 

Editions Chèvre-feuille 2008

Tout savoir sur ce livre en cliquant ICI

LE DRAME DE L'EXCISION

9782296994843f

Louisiane Doré
Préfaciers Docteur Pierre Foldes et Docteur Gérard Zwang
 

60.000 fillettes excisées en France et 130 millions de femmes au total dans le monde. L'auteur décrit le « terrible drame » de l'excision et les différentes formes que revêt cette blessure féminine. Nous dévoilant les récits poignants de ces femmes mutilées, elle nous confie également leurs craintes au sujet du devenir de leurs filles. Louisiane Doré élève vivement sa voix pour l'abolition de cet acte barbare.

"On a volé mon enfance" - Diaryatou Bah - Editions Anne Carrière

Diaryatoubah

Un livre que nous vous recommandons chaudement, Diaryatou est depuis 2010 une amie de notre collectif, nous l'avions rencontrée au Café littéraire de notre amie Anne-Marie Engler à Paris.

Dans son livre elle nous raconte son histoire, sa jeunesse mutilée tant physiquement que moralement.

"On m'a volé mon enfance"
Octobre 2003. Les Lilas, en Seine-Saint-Denis, aux portes de Paris. Dans ce studio pourri de quinze mètres carrés, j'ai froid. Mon mari est parti en Afrique en me laissant cent euros...Ce livre retrace la lutte bouleversante d'une jeune Guinéenne pour sa survie et son identité. A l'âge de quatorze ans, Diaryatou a été mariée de force. On lui promet un futur époux attrayant, qui soutiendra financièrement sa famille et, surtout, qui lui donnera la possibilité de gagner la Terre promise : l'Europe. En réalité, son mari est un marabout polygame qui la bat et l'entraîne dans le monde des clandestins. Devenue esclave domestique et sexuelle, elle vit dans une solitude extrême, en Hollande puis en France, dont elle parle mal la langue et où elle se sent déracinée. A dix-huit ans, après la perte de son troisième bébé, Diaryatou fuit son mari et se retrouve à la rue, sans ressources. Impossible de rentrer en Afrique ...
Diaryatou a crée son association : Espoirs et Combats de femmes 

Ecoutez Diaryatou durant deux heures (en 2008) sur son livre

Elle est par ailleurs venue présenter son livre en 2011 à Liège à la Librairie Barricade.En cliquant sur Lecture par Jacques Chevalier vous découvrirez un extrait de son livre + Voir la vidéo à droite :

 

Chirurgie réparatrice de l'excision

Mgffoldeslivre

CHIRURGIE REPARATRICE DE L'EXCISION ET DES MGF

Dr PIERRE FOLDES

Au début des années 1980, des femmes burkinabés mutilées rencontrées sur une mission ont fait part de leur souffrance. Refusant leur état, elles ont brisé un tabou vieux de 27 siècles et exprimé une première revendication. 
C'est ainsi qu'a germé l'idée d'un acte médical réparateur d'une situation considérée par ces femmes comme insupportable et contraire à leur volonté. 
Leur prise de parole a poussé le chirurgien Pierre Foldes à découvrir l'intimité et la réalité de la mutilation.
Après quelques tentatives de repositionnement curieusement concluantes, s'est imposée l'étape de la redécouverte du clitoris et de son anatomie chirurgicale. 
Ensuite est venue la proposition technique, sa standardisation et sa simplification. Avec plus de 5000 cas opérés et 12000 femmes mutilées vues en consultation, une expérience de la chirurgie réparatrice des mutilations génitales féminines est présentée dans cet ouvrage.
Mais cette approche thérapeutique innovante dépasse largement le cadre de la seule chirurgie. Elle débute par le miracle du dialogue singulier de la première consultation et la libération de la parole, puis la redécouverte de la sexualité et de la condition féminine.
L'histoire de ce combat contre une pathologie créée uniquement par l'homme est l'objet de ce livre.

Pierre Foldes est chirurgien urologue à Saint-Germain-en-Laye. Membre de Médecins du monde, il participe à de nombreuses missions humanitaires aussi bien au plan organisationnel qu'au plan opérationnel.
Il enseigne la chirurgie urologique régulièrement à l'étranger. Il a créé et mis au point la chirurgie réparatrice de l'excision qu'il pratique depuis plus de vingt ans.
Depuis 2012, il est l'un des membres fondateurs de l'Institut en santé génésique.

DIARIATOU FACE A LA TRADITION

Une BD éditrée par le GAMS-Belgique

Pour en savoir plus, cette BD est disponible dans les 4 langues (français, néerlandais, anglais et allemand) au siège du GAMS Belgique, 6, rue Gabrielle Petit 1080 Molenbeek..

Pour nous aider à la réédition de la version française, nous demandons 15,00 € par exemplaire frais d'envoi inclus.

Pour la commander, faites un virement de 15 € sur le compte bancaire N° 001-2868339-28 du GAMS Belgique et envoyer un mail de confirmation à info@gams.be pour recevoir un exemplaire dans les plus bref délais.

Gamslivre

Awa Thiam : La sexualité féminine africaine en mutation - l'exemple du Sénégal

Awa Thiam est une féministe Africaine.

Elle met en mots les souffrances physiques faites aux femmes Africaines (excision, infibulations...) Elle évoque les réalités vécues de ces tortures traditionnelles sur lesquelles les ethnologues occidentaux sont restés si discrets.

9782343039985f

L'exemple du Sénégal
Awa Thiam
Préface d'Amady Aly Dieng
QUESTIONS DE GENRE SOCIOLOGIE SEXUALITÉAFRIQUE NOIRE Sénégal 
 

Après La parole aux négresses, Awa Thiam aborde, dans ce nouvel ouvrage, la question de la reproduction sociale du côté des femmes, par le biais du marquage du corps, des scarifications, des mutilations sexuelles féminines, de l'habillement, de la coiffure, de la contraception, de l'avortement... et de la sexualité féminine.

Un site Suisse : Ricochet-Jeunesse-org

qui nous présente des livres traitant des MGF destinés à la jeunesse

Cliquez sur

RICOCHET

-------------------

Séverine Auffret signe un essai

publié aux Editions des Femmes

clic sur le titre :

Des couteaux contre des femmes

----------------

Les fous du 7ème ciel - au delà de l'excision - Khoumanthio Zeinab Diallo

Les fous du septieme ciel au dela de lexcision de koumanthio zeinab diallo

Ce roman, « Les Fous du Septième Ciel », retrace le récit d’une jeune fille Salé, mariée de force à un cousin, inconnu, installé à l’étranger.

Ce dernier de retour au pays après leur mariage arrangé, la brutalise, lors des premières nuits de noces, sans pouvoir pour autant consommer physiquement leur union.

En fait, on découvrira qu’elle a subi non seulement l’excision, mais que sa mère, pour préserver sa virginité, a exigé de la matrone de la soumettre à l’opération de l’infibulation.

A nouveau une exciseuse sera sollicitée pour résoudre le problème pour permettre au mari d’exercer sa fonction de male dans la douleur physique et morale de la jeune mariée et les réjouissances grandioses de sa belle–famille.

Weerou, un fou revenu à la raison, éprouvera de la pitié et de la colère contre les tortures subies par la mariée.

Salé, furieuse, se révolte contre son mari, fuit de nuit la chambre conjugale pour se refugier dans la hutte du fou revenu à la raison.

Finalement, Weerou et Salé, se sentent réciproquement attirés l’un par l’autre et prennent ensemble le chemin vers le septième ciel, qui symbolise le bonheur et le merveilleux.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau