IFC

Initiatives Féminines Citoyennes

Une nouvelle association dans notre collectif

dirigée par Mariam de Guinée et Francine de Liège

INITIATIVES FEMININES CITOYENNES

 

Créée il y a quelques mois cette asbl Liégeoise a comme objet social de venir en aide aux femmes de Guinée ainsi qu'aux Guinéennes de la région Liégeoise, et parmi les nombreuses préoccupations des femmes de ce pays il y a les mutilations génitales féminines, la Guinée compte un très fort taux de prévalence des MGF et malgré le travail de diverses ONG au pays et l'interdiction des MGF par la Loi, dans certaines régions le taux augmente et certains radicalismes à connotations religieuses tentent à justifier cette pratique au nom de leurs lectures particulières de leurs religions,

Mariam et Francine ont participé à l'organisation de la conférence du CLMGF ce 2 février 2017 à la Cité Miroir et à la réunion du collectif le 22 février où elles ont présenté brièvement leur association.

Nous allons les aider à la création de leur propre site qui sera mis en lien sur cette page.

En tant que membre du Collectif elles ont donc droit à un page sur ce site.

contacter Mariam : mariam1804@hotmail.com

contacter Francine : sanfrine_2005@hotmail.com

Une bonne nouvelle !

  • NEW ! Un don assez important d'un membre sympathisant nous a permis d'affréter un container à destination de la Guinée.

Grâce à la générosité , en don matériel, et en don de temps, et aussi au déni des maux de dos, ce container est maintenant rempli d'objets de récupération, et prêt à être embarqué ! Plein comme un oeuf! Un lit médicalisé, un congélateur, des frigos, des pannes, des chaises percées, des vêtements pour bébés, du linge "de maison" (draps de lit, essuies,...) , langes pour personnes incontinentes, des chaises de jardin en pvc, vaisselles diverses ...etc., destiné à la clinique " Santé pour tous", et plein d'autres choses destinées aux personnes les plus démunies (habits, matériel scolaire, petits meubles, vaisselle,....) . 

Un partenariat avec une ONG guinéenne nous assure de la réception et la bonne distribution du matériel envoyé, suivant nos accords.

Appel est lancé pour remplir le prochain container ! !
Matériel médical très bienvenu ! 
Idem matériel scolaire,

mais pas que!...

La lutte contre les MGF en Guinée

NEW ! Un article du DJELY.COM du 9 mai 2017 :

 

Au terme d’une visite d’évaluation dont elle a profité pour échanger avec les autorités et les communautés impliquées notamment dans le mécanisme de lutte contre les Mutilations génitales féminines (MGF), Mme Elsbeth Muller, la  Directrice exécutive du Comité national suisse pour l’UNICEF, dresse son bilan. Il s’en dégage qu’elle apprécie le niveau d’engagement contre la pratique des MGF et les résultats obtenus. En conséquence, elle promet de soutenir les programmes en perspective en vue de poursuivre la dynamique positive qu’elle dit avoir notée en Guinée

Justin MOREL Junior : Madame Elsbeth Muller, vous arrivez en Guinée pour la première fois, quelle est donc la motivation profonde de votre mission en Guinée ?

Elsbeth MULLER : Cette mission est entreprise pour voir directement sur le terrain, les programmes que le Comité Suisse pour l’UNICEF supporte ces années dernières. C’est l’occasion de discuter des programmes futurs, d’ajuster peut-être les stratégies et de voir l’avenir autrement. Alors, c’est pour moi une opportunité de visiter les acteurs des programmes, de discuter des résultats, d’analyser les progrès et d’avoir une réelle image de la situation guinéenne.

JMJ : De quoi avez-vous parlé avec les autorités que vous avez rencontrées à Conakry, puis à Kindia et à Mamou?

EM : Des priorités des programmes que nous soutenons. Par exemple, la lutte contre les mutilations génitales féminines. Il est important pour moi de voir l’engagement au niveau des autorités, pour comprendre la dynamique au niveau national, au niveau régional et surtout communal. A Conakry, j’ai rencontré la ministre de l’Action Sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, le Secrétaire Général des Affaires religieuses, et j’ai réalisé que ces personnalités sont très engagées, que toutes soutiennent nos interventions et sont convaincues que la protection des enfants et des femmes, est prioritaire pour le pays.

JMJ : Vous avez aussi rencontré à Kindia comme à Mamou les communautés, à la base, dans les villages… Quelles différences ?

EM : C’est la même chose pour moi, c’était important, c’était intéressant de discuter avec les personnes qui s’engagent au niveau de la communauté. J’ai compris que toutes ces personnes sont dans la dynamique de lutte contre les MGF. Elles ont aussi les connaissances utiles à leur engagement. J’ai compris aussi que les Maires et les ONG ont la volonté de travailler ensemble. Cela me donne le sentiment profond, qu’on a fait les premières étapes. Après, j’ai participé à la déclaration d’abandon et aux signatures solennelles. Désormais, il faudra suivre et aider les différents groupes de la communauté, pour continuer à respecter les promesses faites.

JMJ : Maintenant que vous avez visité la Guinée, que vous êtes allée sur le terrain, quels liens allez-vous faire avec le prochain programme, en ce qui concerne l’intervention de la Suisse ?

EM : D’abord, j’aimerais que vous sachiez que ce n’est pas seulement en Guinée que nous appuyons la lutte contre les MGF. Nous intervenons aussi en Somalie, au Soudan, au Burkina Faso et dans d’autres pays. Ce que j’apprécie dans ce support au programme en Guinée, c’est le lien intelligent fait entre la sensibilisation, la communication et le système de protection régional, communal, et autres. Mais ce que j’ai vu me permet de dire qu’il sera indispensable pour les programmes, d’ajuster les interventions stratégiques pour impliquer davantage les pères, les mères et les enfants, car tout dépend de l’entente de la famille entière; cette dynamique est intéressante. Pour moi, c’est une autre chose d’apprécier la dynamique dans une commune, car la décision d’exciser ou non dépend aussi de la dynamique dans les communautés, mais pas seulement dans les familles, c’est très important pour moi d’inclure ces acteurs, sans oublier les leaders religieux. J’en ai un peu discuté avec les leaders religieux.

JMJ : Quelle image du pays emportez-vous, à l’issue de votre première visite ?

EM : Ah ! La Guinée est un pays avec des personnes engagées, enthousiastes. Un beau pays, qui a beaucoup de talents. Faire des programmes ici, c’est un défi. Mais ce pays qui a su se relever d’Ebola, a une admirable capacité de résilience. Je suis sûr que le Comite Suisse pour l’UNICEF va soutenir certains des changements envisagés, parce que je suis convaincue que le pays a un futur prometteur avec des femmes, des enfants protégés pour contribuer au développement de la société guinéenne.

Propos recueillis par JMJ

PREMIERE ACTIVITE LE 1 MAI 2017 A LIEGE

C'était au stand de LîDjibouti, lors de la Fête syndicale et associative de la FGTB de Liège-Huy-Waremme Place Saint Paul à Liège, Mariam et Francine  proposaientt des bijoux artisanaux et de la documentation de présentation de leur toute nouvelle association. De 11 h à 19 h.

Photos de cette activité : :

18268633 1585929891419655 8108153172476786889 n 18301530 1328595640528361 6168471221585125454 n 

Commentaires (2)

MATHUS Francine
  • 1. MATHUS Francine | 22/04/2017
grand merci au CMMGF à LIDJIBOUTI pour l'accueil, en général et à leur coté ce premier mai 2017. Que cette journée soit riche en contacts , en amitié et en partage.! (...et toutes les autres aussi!)

J'aimerai beaucoup pouvoir répondre à Jacques sur notre action. Concrètement elle en est au tout début, divers contacts en Guinée, j'attends leur officilisation, mais je vous tiendrai au courant de l'évolution.
Jak1917
Ce qui serait chouette sur la page de votre association ce serait que vous y mettiez des photos de votre pays, en fait je crois qu'il y a deux Guinée dont une est celle de Conakry d'où proviennent une grande majorité des demandeurs d'asile qui arrivent en Belgique. Quelques mots de présentation de votre pays, de ses difficultés... Les actions menées contre les MGF ?

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau