LIVRE D'OR

Ecrivez dans notre Livre d'Or - Merci d'avance !

Livre d or 1

En fait c'est fort simple, il vous suffit d'écrire ce que voulez en commentaires de cette page, juste en bas...

Les spams et autres messages publicitaires ne sont pas les bienvenus !

Commentaires (11)

André Yinda
  • 1. André Yinda | 01/07/2017
Initiative remarquable. Je soutiens totalement.
Cordialement
manicure
Hi there, everything is going well here and ofcourse every one is sharing information, that's in fact
excellent, keep up writing.
Patrick Laurent
  • 3. Patrick Laurent | 23/12/2016
Là on l'est, faire ce que l'on peut n'est jamais peu... Un colibri me l'a dit !
Nadia Ouerdiane
  • 4. Nadia Ouerdiane | 29/11/2016
bonjour,
un grand merci pour ce combat mené au nom des victimes des MGF. Ces pratiques ne devront plus exister et n'ont aucune place dans aucune religion et ne témoignent que d'une grande ignorance de certaines sociétés. il faut continuer à se batailler pour sauver des millions de filles d'un geste criminel qui peut mettre en jeu la vie de l'individu
merci pour votre dévouement et vos engagements
Nadia Ouerdiane
Professeur en gynécologie obstétrique, TUNISIE
Fatoumata Sidibé
  • 5. Fatoumata Sidibé (site web) | 15/10/2016
Bonjour et merci pour ce combat mené au nom de millions de filles et de femmes dans le monde, coupées, cousues, mutilées, sacrifiées sur l’autel du patriarcat. Les mutilations génitales féminines cristallisent toutes les autres formes de violence et d’oppression dont sont victimes les femmes : rapports inégalitaires de genre, mariages forcés ou précoces, polygamie, violences physiques, psychologiques. Les MGF sont les formes les plus barbares du contrôle de la sexualité féminine. Une violation des droits humains. Une torture. Un traitement inhumain et dégradant. Une atteinte grave aux droits fondamentaux de tout être humain, à la dignité et à l’intégrité des femmes.
Amadou Hampaté Bâ, écrivain et ethnologue malien a écrit :
« Il y a des pratiques que nos ancêtres eux-mêmes s’ils revenaient s’ils revenaient à la vie trouveraient caduques et dépassées. » . Ensemble, nous pouvons renvoyer cette pratique dans les livres d’histoire.

Fatoumata Fathy Sidibé
Députée bruxelloise
Auteure et artiste peintre
Cofondatrice et ancienne présidente du Comité belge Ni Putes Ni soumises
Nicole Audette (Montréal - Canada)
  • 6. Nicole Audette (Montréal - Canada) | 29/09/2016
Bonjour Jacques,
Votre cause est fort louable et je vous remercie d'y consacrer autant d'énergie. Cette pratique est ancrée dans la culture. C'est donc très difficile à changer. Seule la connaissance et de l'éducation basées sur des preuves médicales et la réalité pourront faire changer les choses petit à petit. Bien entendu, tout s'entremêle; politique, croyance religieuse, peur, coutume, etc (tu ne pourras pas te marier si tu n'es pas excisée) (Si tu as un bébé et que sa tête touche le clitoris...il pourra devenir fou...) Il faut prouver que ce sont des sottises. C'est quand même seulement dans certains pays que ces pratiques existent et les gens n'en deviennent pas fous.....Comment les instruire, les convaincre...Qui?
Des professeurs, infirmières, politiciens? Il faut beaucoup de doigté quand on s'attaque à des coutumes. Mais celle-là peut-être mortelle parfois.
Maggy
  • 7. Maggy | 01/07/2016
Coucou Jacques ! Bravo pour tes engagements ; continue dans ce beau combat pour qu'enfin cessent toutes ces souffrances infligées aux femmes. Bisous
Annick Cornet
  • 8. Annick Cornet | 01/07/2016
Un investissement quotidien de ta part pour la noble cause que tu défends, bravo à toi !
Nadine Thonon
  • 9. Nadine Thonon | 30/06/2016
l y a tant de souffrances, d'injustices dans ce monde mais il y a aussi beaucoup de personnes merveilleuses qui s'investissent pour aider et soulager les victimes de ces maux. Vous en faites partie. MERCI d'être là.
Trait d'union - Franc'Lîdjib
  • 10. Trait d'union - Franc'Lîdjib (site web) | 30/06/2016
Bravo à vous tous, acteurs des combats visant à éradiquer les GMF, changer les mentalités et donner de l’espoir à toutes ces jeunes filles et femmes. Fière de vous avoir parmi mes ami(es).
Patricia
Macors Marie-Jo
  • 11. Macors Marie-Jo | 30/06/2016
Merci pour l'énergie immense déployée pour défendre les droits des femmes.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau