Newsletter 10ème anniversaire


Colmgfbandeau 1

La NEWSLETTER du 10ème anniversaire du CLMGF - 17 octobre 2007 > 17 octobre 2017

Bienvenue sur notre Newsletter, pour profiter pleinement de ce qui suit sachez que tout ce qui est en rouge vous fait aboutir aux pages en rapport sur notre site.

Le CLMGF a 10 ans !

La genèse du Collectif :

Tout commence le 17 octobre 2007 par une conférence organisée par l'Association LîDjibouti créée à Liège en février de la même année par Abdoulkader ALI IBRAHIM et Jacques CHEVALIER. Cette association  y a invité la Présidente-Fondatrice du GAMS (Groupe pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles) : Kadhidiatou Diallo ainsi qu'une de ses militantes d'origine Djiboutienne : Sarah. Dans le panel on trouve également Claudine Mouvet, directrice, et Nathalie Carlier (médecin) toutes deux du centre de planning familial Louise Michel. Cette conférence se tient devant un public de 120 personnes à la salle des congrès de la FGTB de Liège, dans la salle se trouvent une trentaine de femmes et d'hommes originaires de Djibouti mais aussi de Somalie. Parmi ces personnes :Samia Youssouf, djiboutienne, membre de l'association LîDjibouti explique pourquoi elle lutte contre les MGF, son  témoignage, comme celui de Sarah à la tribune, bouleverse le public.

En fin de réunion, Jacques Chevalier ne veut pas en rester là et propose à l'assemblée de créer un collectif regroupant des associations mais aussi des citoyens de toutes origines, toutes et tous disposés à lutter contre les mutilations génitales féminines... Le CLMGF est né ce soir là :

Cliquer ici pour voir les photos de cette soirée

Un collectif vivant :

Les mois qui suivent se tiennent plusieurs réunions en vue le préparer la Journée Internationale Tolérance Zéro aux MGF du 6 février 2006, c'est aussi à ce moment qu'on met sur les rails le collectif, qu'on définit son objet social même si celui-ci ne sera pas une asbl. Les réunions se tiennent le plus souvent au CAL de Liège au Bd d'Avroy. On y décide des textes présentant le collectif, on élit un coordinateur (en l'occurence Jacques Chevalier) à l'unanimité, on pense et dessinne le premier logo du collectif Clmgf1erlogo 2on invite d'autres associations si bien que le 6 février le CLMF compte une douzaine de services "publics" et d'associations ainsi qu'un fichier d'une cinquantaine de personnes à titre individuel.

Quelques photos de la conférence de presse, de la manifestation qui s'en est suivie en cliquant ICI

La conférence de presse et la manifestation ont connu un grand succès et le Collectif était bien lancé, son objectif premier est d'informer un maximum de citoyens de Liège et sa région sur ce que sont les MGF. la fin 2007 et l'année 2008 sont parsemées d'activités comme on pourra le voir en photos ICI .

Au Collectif certains pensent qu'il faut installer à Liège un service de terrain avec des professionnels de la santé, du social, il faut aussi un local pour recevoir les victimes des MGF, les possibilités existent, au niveau de l'association LîDjibouti on propose l'ouverture d'une antenne du GAMS au sein du centre "En-Vies" géré par la dynamique avocate liégeoise Lucrêce Henrard, militante très active du collectif (conceptrice du premier logo du CLMGF - voir plus haut), de son côté notre amie Claudine Mouvet écrit un projet au nom du collectif en vue d'installer une permanence dans ses locaux du Centre Louise Michal, rue des Bayards à Liège et ce projet est soutenu par la Région Wallonne et un ministère fédéral. Le CLMGF permet donc, indirectement, l'engagement de trois personnes à mi temps : une sociologue, une assistante sociale et une personne directement concernée par les MGF (qui travaillait déjà bénévolement pour le CLMGF avec les associations et services de terrain), c'était notre amie d'origine Djiboutienne Samia !

A ce moment le collectif fonctionne à deux vitesses, d'un côté il y a les professionnels autour du Centre Louise Michel, avec l'appui du GAMS mais aussi de l'association de juristes INTACT et du planning de Liège des FPS. L'autre partie du collectif regroupe les individus à titre personnel et certaines associations comme le CAL ou encore le CRIPEL et des services publics comme la Province et la Ville de Liège,  Les matières sensibles et personnelles sont ainsi gérées par des professionnels  d'associations reconnues et le reste du collectif s'attache à faire connaître les MGF par le biais de conférences, exposition, soirée littéraire, skynetblog et autres réseaux sur le net, etc.

Encore quelques photos des années 2009 à 2011 en cliquant ICI

Quand les subsides pour le CLMGF cessent la partie professionnelle se réduit à une antenne du GAMS à Liège et les services du planning familal des FPS de Liège, le CLM n'abrite plus le CLMGF et intègre les MGF dans son suivi de planning sans référence au CLMGF, ses membres continuent de participer aux réunions et à la vie du collectif.

Le GAMS a donc ouvert sa première permanence à Liège, rue Agimont, puis rue des Vennes, 43 à ,4020 Liège, la base du planning FPS se situe à la rue des Carmes 17 à 4000 Liège ainsi qu'au CHR la Citadelle à Liège, les deux associations travaillent de concert avec d'autres intervenants du social, de la santé... Ce qui permet de répondre au moins partiellement à la demande grandissante d'aide dans la région liégeoise où en plus des primo-arrivants autorisés à résider sur le territoire déjà assez nombreux viennent s'ajouter les femmes et couples en séjour provisoire dans les différents centres d'accueil Croix-Rouge et Fédasil situés en Province de Liège (une douzaine), c'est d'ailleurs au sein de ces centres qu'est organisée par le CLMGF (une année sur deux) la Journée Internationale Tolérance Zéro aux MGF, en 2014 à Fraipont, en 2016 à Bierset et retour à Fraipont le 6 février 2018.

Encore quelques photos pour fermer la boucle de ces 10 années en cliquant ICI

Conclusions et perspectives :

La gestion d'un collectif à direction bicéphale n'est pas toujours évidente, parfois il y a des "couacs" dans l'organisation de certaines manifestations, ces activités, peu nombreuses en fait, sont génératrices de nombreuses réunions avec parfois des personnes et les réunions suivantes avec d'autres personnes. D'un côté les associations qui détiennent les clefs financières de l'autre un collectif au compte désespérément vide qui parfois a coûté des frais administratifs payés par une association, elle-même non subsidiée (LîDjibouti). Heureusement quelques bénévoles soutiennent de par leur présence active et parfois des gestes de solidarité financière le collectif en tant qu'entité et son site en tant que moyen d'expression. A titre indicatif les associations membres du collectif, bénéficiant d'une page sur le site n'ont jamais mis un cent pour soutenir celui-ci, ceci dit...on ne leur a pas demandé non plus !

Il m'a semblé utile de lancer ce petit historique du Collectif Liégeois Contre les Mutilations Génitales Féminines pour marquer le dixième anniversaire de sa fondation, nous en reparlerons le 6 février 2018 qui sera le 10ème anniversaire de la présentation officielle du Collectif via sa conférence de presse et sa manifestation du 6 février 2008.

Ce texte, avec ses liens, ses photographies et autres vidéos s'intègre dans le site du CLMGF qui se veut être un outil à la disposition de tout le monde et plus particulièrement les personnes qui s'intéressent plus aux MGF de par leurs études, leurs professions, leur statut de victime. Le site a besoin du soutien d'un maximum de gens et d'associations.

Il ne me reste plus qu'à encourager des personnes plus jeunes que moi à reprendre le flambeau un jour ou l'autre d'un avenir non écrit. la lutte que nous menons mérite qu'on la soutienne avec le plus d'outils possibles, le site en est un.

Merci d'avoir pris le temps de lire cette très longue et dense NEWSLETTER !

Jacques Chevalier, coordinateur du CLMGF de fin 2007 à  fin 2011 et depuis fin 2015, rédacteur du site depuis janvier 2016.

Clmgf

Les prochains rendez-vous du Collectif...

Le CLMGF est bien vivant, la preuve : il prépare trois importantes activités pour les mois qui viennent !

Jugez-en :

Le mardi 21 novembre 2017 au Centre Duesberg à Verviers, deux projections du film "La Forêt Sacrée", de Camille Sarret, vous trouverez tous les détails sur la page de notre site : cliquez sur LA FORET SACREE

Le mardi 6 février 2018 au Centre pour demandeurs d'asile de Fraipont: une soirée musicale avec, entre autres, le chanteur Malien Bafing Kul et on espère aussi bien d'autres choses le même jour pour célébrer la Journée Internationale Tolérance Zéro aux MGF, voyez la page évolutive de notre site en cliquant sur TOLERANCE ZERO

Enfin dans le courant du mois de mars, jour à déterminer, à la Maison de la Laïcité, Place Andréa Jadoulle à Angleur une conférence de présentation de ce que sont les MGF. Une page sera bientôt créée, en attendant vous pouvez consulter la page de notre site consacrée à nos amis de la Maison de Laïcité de Visé qui nous avaient invités le 15 mars 2017 pour une conférence de présentation des MGF, avec les vidéos de la soirée ! Cliquez sur Maison de la Laïcité de Visé

Vos commentaires sont les bienvenus ! remplissez le formulaire ci-dessous... Merci

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau