Nos ami(e)s du GAMS

L'AGENDA du GAMS - MARS 2018

 

8 mars - Journée Internationale des Femmes

En mars, nous revendiquons les droits des femmes !
Petit coup d’œil dans l'agenda du GAMS Belgique...

 

4 mars,  rassemblement citoyen : NON AU FEMINICIDE
13h30 - Liège

Ce rassemblement est organisé en mémoire d'Oumou, jeune femme guinéenne de 26 ans retrouvée morte poignardée par son compagnon à Wandre près de Liège. 
Les manifestant.e.s sont attendu.e.s ce dimanche 4 mars à 13h30 à la Place Saint-Lambert à Liège.


Plus d'informations ici.

 

6 mars, ouverture des permanences du GAMS à Gand
16h00 - Gand
Chaque 1e et 3e lundi du mois, le GAMS organise des consultations sans rendez-vous dans les locaux de De Sloep (Bevelandstraat 2, 9000 Gent). Les personnes confrontées aux MGF peuvent se rendre sur place pour poser des questions ou pour une consultation individuelle. 

Plus d'informations ici.

 
7 mars, Feminist Forum : Feminism without borders
9h00 - Bruxelles 


Le Feminist Forum est une rencontre féministe de 3 jours, du 6 au 8 mars, qui se déroule au parlement Européen à Bruxelles. Halimatou Barry du GAMS  interviendra pour parler sur le genre et la migration, en partenariat avec le Monde selon les Femmes.


Plus d'informations ici.
 

7 mars, Féminismes face à la pluralité des systèmes d'oppression
18h00 - Bruxelles

Dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, AWSA-Be vous invite à sa conférence "Féminismes face à la pluralité des systèmes d'oppression: regards croisés entre générations" avec notamment la conférencière Madame Fatima Benomar. 

Plus d'informations ici.

 
8 mars, Festival à films ouverts : Noces
9h30 - Molenbeek

Projection du film "Noces" réalisé par Stephan Streke à 9h30 au Château du Karreveld. Projection organisée en partenariat avec la Maison des Femmes - LES asbl, le Service communal d’Aide aux Victimes, l’AWSAB-Be, le GAMS Belgique et d’autres associations.

Plus d'informations ici.

 

10 mars, le GAMS vous présente sa création théâtrale "Et si on refaisait le monde"
13h00 - Molenbeek

Présente la création théâtrale de l’Atelier Jeunes « Et Si on pouvait refaire le monde », à l’occasion de la journée internationale des femmes. Cette présentation aura lieu à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek. 


Entrée gratuite mais inscription obligatoire via info@gams.be


Plus d'informations ici.

 

15 mars,  journée d'étude : Violences de genre en contexte multiculturel et de migration
10h00 - Luxembourg
 

Journée d’étude consacrée aux violences de genre en contexte multiculturel et de migration, avec plusieurs intervenants : Maria Miguel-Sierra, directrice de la voix des Femmes, Halimatou Barry du GAMS et Yalikhatu Sylla Damza, artiste slameuse. Cette journée se déroulera au Palais abbatial de Saint-Hubert.

 

Plus d'informations ici.

 

15 mars,  animation au Centre de Planning familial d'Anderlecht

13h30 - Anderlecht 

Le GAMS organise une animation en néerlandais et français dans les classes Alpha avec un jeu photolangage sur les violences de genre. Cet atelier permet de libérer la parole, de découvrir les différentes formes que peuvent prendre les violences basées sur le genre et de discuter des actions possibles lorsque l'on est confronté à ces violences.  Réservé aux apprenantes et apprenants des cours alpha ou fle.


Info et inscription  obligatoire via  02/555 22 70/75 - participation@anderlecht.brussels
 

Pour plus d'informations concernant notre agenda , n'hésitez pas à consulter  notre site internet  ou notre page Facebook

 

Le 10 mars 2018 à Bruxelles (Molenbeek)...

« ET SI ON POUVAIT REFAIRE LE MONDE »



À l'occasion du 8 mars, Journée Internationale des Femmes, le GAMS Belgique, Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles, vous présente la création théâtrale de l’Atelier Jeunes.

La présentation de cette pièce aura lieu le samedi 10 mars 2018 à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek (Chausée de Merchtem 67 à 1080 Molenbeek).


« Mais c’est quoi ça ! Déjà, on ne se s’assied pas comme ça. Une fille ne s’assis pas lesjambes ouvertes. Tu te crois un garçon ou quoi ? Ta maman ne t’a pas appris ça ? Tu ne peux pas faire ça ! Si tu gardes les jambes ouvertes, le vent va rentrer ! Et toi là, qu’est-ce que tu regardes entre tes jambes? C’est sale ! On ne la touche pas, on ne la regarde pas ! C’est interdit !».

PROGRAMME : 
13h00       Accueil
13h30       Stands et ateliers
14h45       Présentation de la pièce de théâtre
15h30       Echanges avec le public


Un bar payant sera à votre disposition toute l’après-midi.

 Entrée gratuite mais inscription obligatoire via info@gams.be ou 02 219 43 40 

Vous voulez aider une femme ou une fille qui risque une excision ? Vous risquez vous-même d’être excisée? Vous avez besoin de parler ? Si vous craignez une excision pour vous ou pour quelqu’un de votre entourage et que vous ne savez pas quoi faire, contactez-nous au+32 (0)2 219 43 40

Nos ami(e)s du GAMS Belgique

en cliquant sur le logo vous arriverez au site du GAMS.

Gamsbe

Le 28 mai 2O16 le GAMS a fêté ses 20 ans d'existence... voici une vidéo réalisée par l'équipe du GAMS à cette occasion, cliquer sur GAMS 20 ANS

Voyez aussi cette vidéo de félicitations diverses au GAMS pour son anniversaire : Clic sur BON ANNIVERSAIRE AU GAMS

Le GAMS Belgique, créé en 1996, est un groupe d’hommes et de femmes africains et européens qui luttent pour l’abolition des mutilations génitales féminines. L’association organise des activités de sensibilisation auprès des communautés concernées, des séances d’information et de formations auprès des professionnels, ainsi qu’un plaidoyer au niveau national et international en faveur de l’abolition des mutilations sexuelles. Le GAMS soutient les démarches individuelles des victimes des mutilations en les guidant vers les services appropriés (services de santé, aide juridique,…) et propose depuis 2009 des consultations psychologiques individuelles et des ateliers en groupe.

Au niveau national, le GAMS Belgique est à l’initiative du Réseau des Stratégies concertées de lutte contre les mutilations génitales féminines (www.strategiesconcertees-mgf.be) qui rassemble des professionnels des différents secteurs et favorise le travail en réseau. Le GAMS a également encadré l’écriture du guide belge sur les MGF à l’usage des professions concernées. 

Au niveau européen, le GAMS Belgique est partenaire belge de la campagne européenne « END FGM in Europe » soutenue par Amnesty International Irlande dans 13 pays, qui mène un plaidoyer auprès des institutions européennes et des Etats membres pour l’adoption de stratégies coordonnées au niveau européen pour mettre fin aux MGF. En 2009, le GAMS a pu rassembler des dizaines de signatures de parlementaires européens qui s’engageaient à soutenir cette campagne (www.endfgm.eu)

Au niveau international, le GAMS est actif au sein du Comité Inter Africain (CIAF), coupole qui rassemble tous les comités nationaux de lutte contre les mutilations génitales et autres pratiques traditionnelles. Le GAMS appuie un projet d’abandon de l’excision à Vélingara au Sénégal.

La permanence de Liège du GAMS se situe à partir du 1er mars 2017 jusqu'au 28 février 2018, au 43 de la rue des Vennes à 4020 LIEGE le GAMS LIEGE déménagera au 1er mars 2018 au 65 du Quai re Rome à 4000 LIEGE !, les numéros de contact restent les mêmes., il faut prendre rendez-vous avec sa responsable Madame Samia Youssouf, c'est aussi elle qu'il faut contacter pour demander des participations du CLMGF à des conférences et autres activités dans lesquelles le GAMS interviendrait.

Samiay

Madame Samia Youssouf au 0470/54.18.99 ou par E-mail : samia@gams.be 

 

A visionner : 5 février 2016 à Bruxelles

clic sur http://gams.be/images/stories/pdf/press%20conference%20invitation%20gams%205%20feb%202016.pdf

 

LE SAMEDI C'EST LE JOUR DES HOMMES !

Un nouvel atelier... Pour les hommes!


 



Vous êtes un homme issu d'une communauté où les mutilations génitales féminines/ l'excision se pratiquent et vous souhaitez... 
  • Vous impliquer dans la lutte contre les mutilations génitales féminines en tant qu'homme 
  • Remettre en question ses représentations dans le respect des droits des femmes
  • Déconstruire les bases des inégalités sur différents sujets (parentalité, sexualité, masculinité, le genre, etc.)
  • Echanger vos expériences susceptibles de contribuer à un meilleur dialogue entre hommes et femmes et à la réduction de la violence
  • Mieux vous connaitre et avoir une nouvelle vision dans la relation homme-femme 
... Inscrivez-vous! 
 

 



 

Contactez Seydou!

Vous voulez aider une femme ou une fille qui risque une excision ? Vous risquez vous-même d’être excisée? Vous avez besoin de parler ? Si vous craignez une excision pour vous ou pour quelqu’un de votre entourage et que vous ne savez pas quoi faire, contactez-nous au +32 (0)2 219 43 40

Formations MGF pour les médecins

Du nouveau au GAMS Belgique! 
View this email in your browser

Mutilations Génitales Féminines
Session de formation à destination des médecins
 

Mardi 17 Octobre 2017 de 19h00 à 22h00

accréditation demandée



 

Centre de conférence Avicenne
CHU Saint-Pierre, Site César De Paepe
Rue des Alexiens, 11 – 13 1000 Bruxelles
(Possibilité de parking dans l’hôpital par la rue d’Accolay au n°10)



PROGRAMME

19h00 Accueil avec sandwichs et boissons

19h30 Introduction de la problématique : Définition, différents types d’excision, importance du problème dans le monde et en Belgique, aspects socio-culturels (raisons évoquées pour pratiquer l’excision).
Fabienne Richard, sage-femme, GAMS Belgique et CHU St Pierre

20h00 Aspects médicaux :
Iconographie des différents types d’excision – Diagnostic différentiel
Conséquences physiques et psychologiques et leur prise en charge
Présentation du nouveau modèle de certificat médical du CGRA (comment remplir un certificat circonstancié)
Dr Martin Caillet, gynécologue, Centre Médical d’Aide aux Victimes de l’Excision, CHU ST Pierre, Bruxelles

21h00 Trajectoire MGF pour les femmes demandeuses d’asile :
Présentation de la trajectoire au sein du réseau d’accueil
Présentation des outils (cartes du monde, certificat sur l’honneur, échelle de risque,…)
Fabienne Richard, GAMS Belgique et Charlotte Chevalier, juriste, INTACT asbl.

21h30 Séance de Questions/Réponses sur la pratique au quotidien

22h00 Evaluation et fin du séminaire
 

 

Inscriptions : par mail ✉ info@gams.be / ou par téléphone  

Kadidiatou Diallo - Fondatrice du GAMS

La Fondatrice du GAMS c'est notre amie Kadidiatou Diallo, Sénégalaise, excisée à l'âge de 7 ans comme elle le raconte dans l'interview de la colonne de droite.

Cette vidéo date du 29 février 2016, elle n'a guère été vue (le 10/8/17 seulement 22 personnes l'avaient consultée sur You Tube)

Une interview émouvante que nous vous conseillons de regarder et partager autour de vous .

LE GAMS ETAIT PRESENT A LA JOURNEE MONDIALE DES REFUGIES...

Journee des refugies ok 1

Le 28 mars 2017 à Bruxelles

Projection - Débat 


Men Speak Out against FGM : 
Les hommes s'engagent dans la lutte contre l'excision 

 

 


28 mars 2017 
Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek 
Rue Mommaerts 4, 1080 Bruxelles 



Film documentaire d’une durée de 26’ réalisé et produit en 2016 par le GSARA asbl et le GAMS Belgique, dans le cadre du projet Européen « Men Speak Out against FGM ».

19h Accueil (bar et encas à grignoter sur place)
20h Projection

Débat en présence de:

  • Deux relais communautaires « Men Speak Out »
  • Seydou Niang, Educateur communautaire, Projet « Men Speak Out »
  • Stéphanie Florquin, Chercheuse, Projet « Men Speak Out »
  • Benjamin Durand, Réalisateur du film pour le GSARA.

Débat modéré par Fabienne Richard, Directrice du GAMS Belgique
En présence de Bianca Debaets, Secrétaire d’Etat à l’Égalité des Chances
 
Infos et réservation: info@gams.be / 02 219 43 40 

Une vidéo du GAMS...

Avec Pharrel Williams :

Soutenez le Projet VELINGARA !

Le GAMS Belgique lance un nouveau projet au Sénégal et nous avons besoin de votre soutien!

L’asbl GAMS Belgique s’oppose depuis toujours aux violences de genre que sont l’excision et les mariages forcés. En 20 ans, le GAMS Belgique a protégé 3500 petites filles de l’excision avec son travail de prévention auprès des familles migrantes en Belgique.

Nous travaillons surtout sur le territoire belge mais nous sommes également membre du Comité Inter-Africain et gardons des contacts avec les pays où l’excision se pratique. À Vélingara,ville sénégalaise dans lequel la Présidente-Fondatrice du GAMS Belgique, Khadidiatou Diallo, a grandi, le GAMS soutient un programme d’abandon de l’excision depuis 2002. Des classes d’alphabétisation, des activités génératrices de revenus (mil à grain, vergers,..) ont été mises en place pour donner plus d’autonomie aux femmes et leur donner le pouvoir de dire non à l’excision.

Aujourd’hui certaines familles ont décidé de protéger leurs filles de l’excision mais elles n’osent pas le dire publiquement de peur d’être mal vues. Les familles n’ont pas toujours les moyens de maintenir les filles à l’école et d’éviter le mariage avant les 18 ans. Avec ce nouveau projet nous voulons soutenir les familles qui disent non à l’excision pour que les filles puissent aller à l’école jusqu’au baccalauréat et puissent être protégées de l’excision et du mariage forcé.

Comment parraine/marrainer ?

(1) En donnant tous les mois (ordre permanent)

  • 15€ pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant
  • 20€ pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir les frais de fonctionnement (déplacement des animatrices)
  • 25€ pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir les frais de fonctionnement (déplacement des animatrices et participer à leur salaire)
  • 30€ pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir un projet de sensibilisation par le théâtre et le conseil communal des jeunes de Vélingara

Les parents recevront d’office 15€ par mois à condition qu’ils s’engagent à ne pas exciser leur fille, à l’inscrire à l’école jusqu’à la terminale (niveau bac), et à ne pas la marier de force.
On peut aussi crée un groupe de parrainage car il est vrai qu'il n'est pas facile pour certaines personnes d'engager 20 euros par mois, aussi on peut créer un groupe de 4 personnes, cela peut être aussi une association, un groupe d'enseignants d'une école, cela diminue pa part personnelle...

Les dons sont aussi les bienvenus pour assurer un fond de gestion du parrainage, des parrains peuvent pour leurs raisons qui n'ont pas besoin d'être explicitées ne plus assumer leur parrainage, il est nécessaire d'avoir non seulement des parrains en réserve mais aussi des moyens pour continuer le versement à la famille, ce fonds devrait être centralisé en Belgique et sa gestion publique.
Sur place, au Sénégal,, l’équipe du GAMS Belgique est composée de trois animatrices.
Un examen médical annuel sera effectué pour s’assurer que la jeune fille a bien été protégée de l’excision.
Un suivi régulier sera fait au niveau scolaire et sanitaire.

Plusieurs personnalités ont déjà fait part de leur soutien et s'engagent dans le parrainage mais aussi nombre de citoyens, nous sommes déjà une dizaine et parrains/marraines et l'objectif à court terme est de trouver 50 parrains/marraine en Belgique mais nous avons déjà un "marrainage" en France et toutes les nationalités sont les bienvenues, voyez comment verser ci-dessous. Vous pouvez aussi soutenir le projet en faisant comme le CLMGF à Liège (vidéos, article et photos en-dessous) pour informer autour de vous mais aussi via la tenue d'un bar, l'organisation d'une fête, d'un repas, offrir les bénéfices au fonds de soutien du projet.


Intitulé du compte : G.A.M.S. ASBL 

IBAN : BE33 0017 8676 4046 - BIC : GEBABEBB
Banque : BNP Paribas Fortis - Montagne du Parc 3, B-1000 Bruxelles
Communication : Projet Vélingara


Tout don de plus de 40€ donne droit à des réductions d’impôts. Vous recevrez en mai l’attestation de don pour votre déclaration d’impôts.
Vous serez informé.e régulièrement de l’avancée du projet via les newsletters du projet. La première en janvier 2017.

NOUVELLES DU PROJET DE MARRAINAGE « LE PACTE POUR L’ÉDUCATION » À VÉLINGARA

Khadidiatou Diallo et Moussa Diong étaient au Sénégal du 8 au 18 décembre 2016 pour lancer notre projet « Le pacte pour l’éducation : devenir parrain ou marraine d’une petite fille à Vélingara ». Suite à la première mission d’avril, nous avions une liste de villages et d’écoles qui souhaitaient faire partie du projet. Nous avons décidé de faire une approche par village. Cette mission a permis de démarrer le marrainage dans le village de Médina Chérif dans la commune Sinthiang Coundara.

  • Douze petites filles entre 6 et 12 ans, non excisées et scolarisées, sont entrées dans le programme grâce au soutien des 12 premier.e.s parrains et marraines belges.

Les parents recevront 10.000 CFA (15 euros par mois) pour soutenir la scolarité de leur fille (fournitures scolaires, habillement) et sa santé (frais de consultation, médicaments).

  • Les parents s’engagent à respecter la loi sénégalaise qui interdit l’excision, à ne pas soumettre leur fille au mariage forcé et à encourager leur fille à étudier (minimum jusqu’à ses 18 ans).

Un système de suivi a été mis en place : L’inspection scolaire nous a assuré de son soutien. Elle s’assurera que les petites filles soutenues par le projet sont toujours bien scolarisées. Un examen médical annuel sera effectué. Les animatrices passeront tous les deux mois dans le village pour s’assurer de la bonne suite du projet et pour continuer la sensibilisation autour de l’excision et du mariage forcé.

Un projet de pièce de théâtre sur le thème de l’excision et des mariages forcés pour circuler dans les écoles est en cours de réalisation avec un groupe de jeunes enseignant.e.s.

Le projet a suscité beaucoup d’enthousiasme et les autres villages sur la liste ont hâte de commencer aussi. Nous lançons donc un nouvel appel pour de nouveaux parrains et marraines pour démarrer un deuxième village lors de la prochaine mission.

 

POUR MARRAINER UNE PETITE FILLE DANS UN DEUXIÈME VILLAGE

Vous pourrez trouver toutes les informations relatives à notre projet « Le pacte pour l’éducation » en cliquant sur ce lien.

  • 15€/mois pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant
  • 20€/mois pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir les frais de fonctionnement (déplacement des animatrices)
  • 25€/mois pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir les frais de fonctionnement (déplacement des animatrices et participer à leur salaire)
  • 30€/mois pour couvrir les frais de scolarité d’une enfant et soutenir un projet de sensibilisation par le théâtre et le conseil communal des jeunes de Vélingara

Intitulé du compte : G.A.M.S. ASBL 
IBAN : BE33 0017 8676 4046
BIC : GEBABEBB
Banque : BNP Paribas Fortis 
Montagne du Parc 3, 
B-1000 Bruxelles
Communication : Projet Vélingara

 

 

c'était le 11 novembre 2016 à Liège, au Théâtre "Le Moderne" : séance d'information sur le projet Vélingara

Cela se passait au théâtre "Le Moderne" à Liège, Rue Sainte-Walburge 1 de 14 à 16 h, pour patienter et après da réunion des boissons et "sambos malgaches" étaient proposés, au profit du projet Vélingara, par les militants bénévoles du CLMGF, le résultat est de 100,00 euros (cent €) qui iront dans un fonds de soutien au projet géré par le GAMS-Belgique.

La réunion était destinée à recruter de nouveaux parrains et marraines, on ne sait pas dire à l'heure actuelle qui parmi l'hélas trop maigre public a franchi le pas, pas grave... les personnes qui étaient là et certaines découvrant l'existence des MGF ont été bien sensibilisées et le message continuera de passer par elles et eux et par notre site via cette page et d'autres ainsi que via notre groupe Facebook..Parmi les personnalités déjà engagées comme "prrains" on note ZIDROU, le scénariste de la BD "Un Peiti bout d'elles" et Pierre Kompany, le papa du footbaleur Vincent Kompany.

Les images de la vidéo ci contre sont acceptables par contre le son laisse à désirer, nous vous conseillons d'être très attentif(ve) en faisant silence autour de vous et de mettre le curseur son de votre ordinateur au plus haut, nous n'avions pas de sono et certain(e)s de nos ami(e)s ne parlaient pas assez haut. Ce sont les aléas d'un matériel personnel pas cher et usé, espérons avoir les moyens un de ces jours de nous équiper un peu mieux !

Voyez ci-dessous quelques photos prises par Jacques Chevalier et Abdoulkader Ali Ibrahim :

 

Les photos du 11 novembre 2016 au Moderne ! (Merci à Francis Cornerotte de l'association "Priorité à l'Ouverture" - cercle photographique, pour son soutien à l'organisation)

Une belle expo photos comme décorModernephotos 003Modernephotos 005Modernephotos 006Modernephotos 007Modernephotos 008Modernephotos 009Modernephotos 010Modernephotos 011Modernephotos 012Modernephotos 013Modernephotos 014Modernephotos 015Modernephotos 016

Faites comme le CLMGF, organisez une activité de promotion du projet VELINGARA, une équipe du GAMSviendra y présenter le projet notamment avec un film inédit qui n'est pas disponible sur You Tube, organisez un bar, une dégustation, un repas toute autre chose autour de cet événement dont le bénéfice pourra servir à alimenter le fonds d'organisation du projet géré par le GAMS à Bruxelles. Pour info, la réunion du 11 novembre 2016 à Liège au Moderne a permis de rassembler CENT euros qui iront directement dans ce fonds. Quelques boissons à prix modique, des "sambos Malgaches" préparés par Annick, bénévole du CLMGF, et le succès est au rendez-vous, tout le monde peut le faire !

 

 

 

SOUTENIR FINANCIEREMENT LE GAMS...

Merci de verser vos dons au compte du GAMS

BE37 0012 8683 3928

Tout don de minimum 40 €/an peut être déductible fiscalement.

Le CLMGF soutient et encourage le GAMS dans toutes ses missions

Formations pour professionnels :............ Un soutien bienvenu !

FORMATION + INTERVISIONS « FEMMES, EXCISION ET EXIL. QUEL ACCOMPAGNEMENT THÉRAPEUTIQUE POSSIBLE? »

Cette formation et ces intervision approfondissent la question des aspects psychologiques liés aux MGF. Elles sont destinées aux professionnel.le.s. de divers secteurs. Les intervisions sont réservées aux personnes qui auront suivi la formation « Femme, excision et exil » au préalable.

Dates:

Attention: le nombre maximum de participants est atteint pour la journée du 14 octobre, à Bruxelles! Il reste cependant des places pour le 3 novembre 2016 (Namur), le 4 mai 2017 (Bruxelles) et pour le 2 juin 2017 (Liège), ou pour les formations en néerlandais.

Plus d’infos: http://gams.be/2016/07/19/journee-de-formation-matinee-dechanges-de-pratique-femmes-excision-exil-accompagnement-therapeutique-possible/

INTERVISIONS POUR LES SAGES-FEMMES (H/F/X) DÉJÀ FORMÉ.E.S SUR LA PROBLÉMATIQUE DES MGF

Lors de ces intervisions, les aspects médicaux liés aux MGF seront approfondis. Ces intervisions sont destinées aux professionnel.le.s qui ont déjà suivi une formation du GAMS Belgique au cours des années précédentes.

Sessions en français :

·         Mardi 18 octobre à Bruxelles (Site César De Paepe, CHU St-Pierre)

·         Vendredi 28 octobre à Liège (CHR Citadelle)

Le GAMS a reçu un chêque de 4000 euros de soutien de la Fondation Ihsane Jarfi de Liège le 29 octobre 2016

Collaborer pour lutter contre les violences de genre : aborder la diversité sexuelle et l’excision dans les communautés migrantes d’Afrique » du GAMS (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines) et de Merhaba (qui veut dire « Bienvenu » en arabe et en turc et qui est une association lgbt regroupant les gays et lesbiennes issus du Maghreb, de la Turquie, du Moyen Orient et de l’Afrique subsaharienne) .

Ce projet vise a permettre aux travailleurs et bénévoles du GAMS qui accueillent des femmes et des filles ayant subi une MGF (mutilation génitale féminine) ou étant à risque ainsi que les parents qui souhaitent protéger leurs filles des MGF, de mieux aborder la question de la diversité sexuelle. En effet, les personnes du GAMS rencontrent de plus en plus souvent des femmes lesbiennes et bisexuelles qui ont fui leur pays suite à des violences subies à cause de leur orientation sexuelle, pour échapper à une excision ou les deux.  Arrivées au GAMS, elles parlent de leur homosexualitécomme étant « un autre problème » et évoquent leur difficulté pour en parler et pour vivre librement leur orientation sexuelle de peur de réactions négatives au sein du centre d’accueil (du GAMS) et/ou de la part de leur famille et communauté. Le but du projet est de travailler sur la question de la diversité sexuelle et de l’identité de genre afin de mieux accueillir les femmes lesbiennes et bisexuelles et d’oeuvrer pour l’égalité de genre de façon plus complète.

Infos sur www.gams.be et www.merhaba.be

Commentaires (1)

Jacques CHEVALIER
  • 1. Jacques CHEVALIER (site web) | 25/08/2016
Ce serait bien s'il y a parmi les lecteur(trices) de cette page qui s'engagent à soutenir le projet VELINGARA qu'elles l'écrivent ici dans les commentaires, c'est mon cas, je vais verser 20 euros par mois (ordre permanent) dès septembre 2016.

Ajouter un commentaire